Sprint retrospective

La Retrospective de sprint (ou rétro)

Comme décrit dans le Guide Scrum, l’objectif de la Sprint Rétrospective ou rétrospective de sprint est de réfléchir et planifier les moyens d’accroître la qualité et l’efficacité de l’équipe.
Par définition, une rétrospective vous permet de revenir sur des événements ou des situations passés. Selon le Scrum Guide, la rétrospective du sprint est une « opportunité pour l’équipe Scrum de s’auto-inspecter et de créer un plan d’améliorations à mettre en place lors du prochain sprint ».

C’est logique, d’autant plus que le développement agile se concentre sur l’amélioration continue. Pour s’améliorer, il faut savoir quelle épée aiguiser.

Les objectifs de la rétrospective de sprint

L’objectif de la rétrospective est d’obtenir un retour d’information égal de chaque membre de l’équipe sur la manière dont l’équipe peut améliorer ses performances. À la fin de la rétrospective, une équipe devrait disposer d’une liste d’améliorations réalisables qu’elle pourra appliquer à son processus lors du prochain sprint.
Vous devez identifier comment améliorer le travail d’équipe en réfléchissant à ce qui a fonctionné, ce qui n’a pas fonctionné et pourquoi. Nous vous recommandons d’organiser une rétrospective avec votre équipe toutes les deux semaines ou à la fin d’une étape importante du projet.


Ces sessions sont en effet une excellente occasion d’apprécier la contribution de chacun au projet. Mais elles permettent également d’identifier ce qui laisse les gens perplexes, ce qu’ils veulent améliorer et ce qui est devenu un risque pour l’équipe ou le produit.

À la fin d’une rétrospective, toutes les personnes impliquées doivent décider des mesures à prendre pour améliorer les sprints futurs.

Rétrospective de sprint

Comment se passe une rétrospective de sprint ?

La Scrum Team examine le déroulement du dernier sprint en ce qui concerne les individus, les interactions, les processus, les outils et leur définition de ce qui est fait.

Les éléments inspectés varient souvent en fonction du domaine de travail. Les hypothèses qui les ont fait dévier sont identifiées et leurs origines sont explorées. La Scrum Team discute de ce qui s’est bien passé pendant le sprint, des problèmes rencontrés et de la manière dont ces problèmes ont été (ou n’ont pas été) résolus.
La Scrum Team identifie les changements les plus utiles pour améliorer son efficacité. Les améliorations ayant le plus d’impact sont abordées dès que possible. Elles peuvent même être ajoutées au backlog de sprint pour le prochain sprint.
La rétrospective du sprint conclut le sprint. Elle est limitée à un maximum de trois heures pour un sprint d’un mois. Pour les sprints plus courts, l’épreuve est généralement plus courte.

Il existe des dizaines d’ateliers et d’outils pour vous aider à faciliter vos rétros. C’est souvent le Scrum Master qui s’occupe d’animer la rétrospective.

Allez voir du côté de Retro Tool ou des templates Miro

La rétro est un espace pour votre équipe

La rétrospective doit créer un espace bienveillant pour que les gens puissent partager honnêtement leurs commentaires sur ce qui va bien, sur ce qui pourrait être amélioré, et générer une discussion sur les choses qui devraient changer la prochaine fois – avec la mise en place d’un plan d’action.

Les rétrospectives peuvent être utilisées pour tout type d’équipe travaillant sur un projet à plus grande ampleur, mais la rétrospective du sprint est particulièrement optimisée pour une équipe agile. C’est l’une des cérémonies que les équipes Scrum et Kanban mettent à profit tout au long du développement cyclique du produit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.