créer vos KPI

Comment créer vos KPI (Indicateurs clés de performances)

Quand on travaille sur un produit, en tant que product manager ou pour son propre produit, il est toujours utile de créer ses KPI à suivre. Il vous permettra d’analyser et de prendre des décisions plus factuelles pour l’évolution de votre product.

Qu’est-ce qu’un KPI

Pour créer vos KPI, il est important de comprendre ce que c’est. Un KPI (Key Performance Indicator / Indicateur clé de performance) est une valeur mesurable qui vous indique dans quel mesure vous réussissez à atteindre un objectif.
Les entreprises utilisent les KPI à toutes les étapes du parcours pour évaluer comment améliorer chacune des étapes.

On distingue les KPI de haut niveau ou stratégiques qui sont axés sur les performances globales de l’entreprise et les KPI plus ciblés pour chacune des thématiques (marketing, ventes, SAV, UX…

Le choix des KPIs sont importants. Ils dépendent des actions qu’ils vont permettre de créer. Malheureusement, la plupart des entreprises utilisent des KPI assez générique (Chiffre d’affaire, taux de conversion..) sans les personnaliser à leurs activités.
Un aspect souvent négligé est qu’ils vous permettent de communiquer avec votre produit. Il est indispensable d’avoir des informations claires, pertinentes et succinctes pour vous aider de générer des actions évolutives ou correctives.

Les types de KPI

Les produits de type SaaS, e-commerce ou autres sont des produits complexes qui englobent plusieurs thématiques.
Un product management efficace dépend de votre capacité à suivre ces différents KPI dans plusieurs de ces domaines pour orchestrer des améliorations.

Créer vos KPI sont utiles pour définir des objectifs clairs, guider vos décisions, et identifier les risques et problèmes.
En ne faisant pas vos KPI personnalisés vous risquez d’avoir une mauvaise compréhension des progrès accomplis, une difficulté à évaluer et à tirer des enseignements de travail.
Les KPI peuvent couvrir un large éventail de sujets, qui dépendront de la nature du produit et des processus utilisés par l’organisation.

Les indicateurs clés de performance commerciale

Ces KPI se concentrent généralement sur les clients, les ventes du produit et intrinsèquement les objectifs de votre entreprise. (Chiffres d’affaires, rentabilité, marge…). Voici quelques exemples :

  • Nombre de clients
    C’est nombre total de clients ou d’utilisateurs de votre produit. Utile pour comprendre la croissance et si votre produit fonctionne bien. On peut aller plus loin en utilisant les cohortes.
  • Position par rapport aux concurrents
    Un KPI intéressant pour vous aider à comprendre où vous vous situez par rapport à vos concurrents. Différents outils en ligne peuvent vous aider à trouver des infos sur vos concurrents. (SEMRush, Alexa, …)
  • NPS
    Peu de product manager mesure le NPS. Pourtant c’est un KPI nécessaire à la bonne santé de votre produit. Le score NPS mesure à quel point le client est satisfait de son utilisation de votre produit ou service. Cela peut aider à concevoir de nouvelles fonctionnalités, à améliorer le service à la clientèle et à résoudre tout problème de processus.

KPI axés Product

Les KPI d’utilisation du produit vous aident à comprendre comment les clients utilisent votre produit, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour votre base d’utilisateurs. Cela permet d’élaborer votre roadmap, d’apporter de nouvelles fonctionnalités aux utilisateurs et de donner la priorité à ce qui est essentiel. Ces indicateurs sont essentiels, et plus ils sont précis et riches, plus vous pouvez améliorer votre produit et satisfaire vos utilisateurs. Quelques exemples de KPI de l’utilisation du produit.

  • Ratio utilisateurs actifs quotidiens/utilisateurs mensuels
    Cette mesure comporte deux parties. La première est le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens, c’est-à-dire le nombre d’utilisateurs connectés qui effectuent des tâches. L’autre est le nombre d’utilisateurs actifs mensuels par mois. Le plus remarquable dans cette mesure est la façon dont ils sont combinés pour créer un ratio DAU/MAU (Daily active User, Monthly active user) . Ce KPI est pratique pour suivre l’adhésion à un produit. Un pourcentage croissant de DAU/MAU indique une croissance de l’adoption.
  • Nombre de sessions par utilisateur
    Il s’agit d’une mesure de l’engagement. Comme pour la plupart des sites, plus vos utilisateurs s’engagent fréquemment avec le produit, meilleur il est. En outre, il peut être utilisé pour suivre des fonctionnalités spécifiques comme la gamification d’un service ou l’utilisation de tel ou tel fonctionnalité.

KPI de développement de produit

Ils peuvent vous aider à comprendre comment améliorer vos process interne, d’équipe et augmenter la vélocité de l’équipe. C’est un bon moyen de partager des résultats avec votre équipe pour discuter sur des potentielles évolutions de process et communication dans l’équipe.

  • Délivery
    Il peut aider une équipe de développement à mieux estimer la mise en production et les tests.
  • Vélocité
    La vélocité est calculée par le nombre de stories points faits par sprint. C’est particulièrement utile dans la méthode scrum car elle permet d’estimer le travail futur et de créer des estimations de roadmap.

Définir et créer vos KPI

Définir vos propres KPIs peut être difficile. Les KPI doivent être déterminés en fonction des objectifs sur votre produit et votre entreprise. Voici quelques questions à vous poser :

  • Quel sont les résultats que vous voulez atteindre ?
  • Pourquoi est-il important ?
  • Comment allez-vous le mesurer ?
  • Comment pouvez-vous impacter ces résultats ?
  • Comment saurez-vous que vous l’avez atteint ?
  • À quelle fréquence ferez-vous les analyses sur les progrès accomplis ?
Suivre ses KPI

Rédigez des objectifs clairs pour créer vos KPI

La rédaction d’un objectif clair pour votre indicateur de performance est très importante. C’est un élément cruciale à son utilité.

Un KPI doit être lié à un objectif essentiel. Ils doivent exprimer quelque chose de stratégique sur ce que l’entreprise ou le produit essaie d’atteindre, et vous devriez pouvoir déterminer un objectif commercial en regardant simplement les KPI d’une entreprise.

Choisir ce que vous mesurez

Si nous savons à quoi ressemble le succès de notre KPI, nous devons trouver un moyen de le mesurer. En fonction du KPI que vous souhaitez suivre, de nombreuses considérations sont nécessaires, tel que le développement ou l’intégration requis pour mesurer ce dont vous avez besoin. Cela peut être un ajout d’un tag dans google analytics, ou autre outil d’analyse.

Rédigez vos KPI

Ceux-ci doivent suivre le format SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, défini dans le Temps ).

  • Votre objectif est-il spécifique ?
  • Pouvez-vous mesurer la progression vers cet objectif ?
  • L’objectif est-il réalistement atteignable ?
  • Dans quelle mesure l’objectif est-il pertinent pour votre produit ?
  • Quel est le délai pour atteindre cet objectif ?

Voici des exemples :

  • Diminuer le temps d’onboarding sur le produit de 20% d’ici la fin de l’année.
  • Augmenter l’utilisation des nouvelles fonctionnalités de 30% d’ici le 3 mois.
  • Augmenter le nombre de prospects à 2 000 personnes d’ici le XX/XX/XX.

Partagez et suivez vos KPI

Comment voulez-vous que votre équipe et les parties prenantes comprennent la vision du produit s’ils ne savent pas quels sont les objectifs ? Les indicateurs clés de performance sont inutiles s’ils ne sont pas communiqués et suivi assez régulièrement.

Pour qu’un indicateur de performance clé soit efficace, il doit être mis en contexte. Cela n’est possible que s’il explique ce qui est mesuré et pourquoi il l’est. Sinon, vous vous retrouvez avec des chiffres sur un écran qui n’ont aucune signification pour vous ou votre équipe.

Vous pouvez créer un tableau de bord où tous vos KPI sont suivis et peuvent être affichés en toute transparence à toutes les équipes. Bien souvent, les metrics peuvent provenir de différents outils, il est utile de les centraliser en un seul endroit.

Pour finir, les KPI qui ne sont jamais revus finissent par ne plus refléter vos objectifs et deviennent obsolètes. À mesure que les produits évoluent, que les marchés changent, il est possible que vous pivotiez un peu et donc vos KPI doivent refléter ces changement d’objectifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.